<

 

 

 

 

Pourquoi "low tech" ?

" Quelles technologies pour une société durable ?

Quand année après année, les problèmes écologiques (réchauffement climatique, chute de la biodiversité, érosion des sols …) empirent et cela malgré les bonnes intentions et le travail acharné de millions d’ingénieurs, c’est peut-être qu’il est temps d’admettre que les remèdes proposés sont probablement pires que le mal".

Damien ETCHERRY

sd

La démarche technologique durable "low tech" EVERLUM.

se

Aujourd'hui le contexte économico-écologique, mettant à l'honneur l'idée d'une mutation vers une économie alternative verte, démontre la justesse de notre orientation technologique, répondant aux défis énergétiques et environnementaux de ce 21° siècle, alors que le coût de l'électricité et la demande du réseau ne cessent de croître, en raison de la surconsommation liée à la mobilité électrique, à la climatisation et aux usages numériques.

Pourquoi faire "compliqué" alors qu'on peut faire "simple" ?

Dés 2002 les dirigeants d'EVERLUM avaient bien compris que la course à l'innovation technologique destinée à créer toujours plus de "besoins" dans un but productiviste avec pour raison d'être, l'obsolescence, sans se poser la question de la réelle utilité et de la durabilité des produits et des systèmes, ne pouvait pas résister très longtemps dans un contexte auto-destructif climatique et écologique planétaire déjà bien engagé.

Pour répondre au besoin de réduction de la demande énergétique de l'éclairage public, EVERLUM soutenue par l'ADEME, créait en 2005, FREELUM, le premier lampadaire solaire entièrement autonome en énergie, selon une démarche technologique éco-responsable "low tech", durable, fiable, simple, réparable et recyclable, sans aucun système électronique ou mécanique "complexe", permettant ainsi d'assurer le service le plus performant, sans obsolescence programmée.

Cette démarche technologique durable "low tech" préservant l’homme, l’environnement et la biodiversité, a donc exclut l’exploitation démesurée de matières premières et de métaux rares, l’obsolescence programmée et la production de déchets non recyclables, la surconsommation d’énergie, le fétichisme technologique avec l'utilisation de technologies électroniques numériques fragiles et de commandes à distance inutiles, augmentant les risques de pannes et d'obsolescence et rendant difficile ou impossible leur réparabilité ou leur recyclage.

Depuis 2005, grâce à la simplicité de son sytème de commande électronique analogique-logique, la durabilité de ses éléments modulaires et la résistance de son infrastructure, FREELUM a fait les preuves de sa fiabilité en tant que solution alternative économique et écologique d'éclairage public et privé, durable plus de 20 ans sans maintenance, entièrement autonome du réseau électrique et recyclable à 90%.

sw

 

 

 

sq

 

  fr s.a. au capital de 2.282.559 euros

Parc d’activités Saint-Pierre - 1050, route de la Mer
06410  BIOT   -   tél. +33 (0)9.66.96.30.49  -  +33 (0)4.93.61.04.85

E-mail : everlum@everlum.net  -  Site Web : https://www.everlum.net/index.html
SIRET 390.039.030.00122  -  RCS Antibes 2016 B 00984  -  NAF  7112B  -  N° T.V.A. Intracommunautaire FR 88.390.039.030

 

q
s.a. au capital de 2.282.559 euros Parc d’activités Saint-Pierre - 1050, route de la Mer 06410 BIOT - tél. +33 (0)9.66.96.30.49 - +33 (0)4.93.61.04.85 E-mail : everlum@everlum.net - Site Web : https://www.everlum.net/index.html SIRET 390.039.030.00122 - RCS Antibes 2016 B 00984 - NAF 7112B - N° T.V.A. Intracommunautaire FR 88.390.039.030